L'essentiel 36-39

36 - La logique de l’incarnation 2/2

«  Ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi, je n’appartiens pas au monde. Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité. De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde. » (Jn 17,16-18)

« Trouvez la juste attitude à l’égard des non-chrétiens ; saisissez l’occasion. Que vos propos soient toujours bienveillants, relevés de sel (sagesse), avec l’art de répondre à chacun comme il faut. » (Col 4, 5-6)

« Il se retirait dans un lieu désert et priait. » (Lc 5, 16)

« Il se retira sur la montagne pour prier et passa toute la nuit à prier Dieu. » (Lc 6, 12)

« Marthe, Marthe, tu te soucies et t’agites pour beaucoup de choses ; pourtant il en faut peu, une seule même. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas ôtée ! » (Lc 10, 41-42)

« Hors de moi, vous ne pouvez rien faire ! » ( Jn 15, 5)

« Jésus gravit la montagne et il appelle à lui ceux qu’il voulait. Ils vinrent à lui, et il en institua Douze pour être avec lui et pour les envoyer prêcher… » (Mc 3, 13-14)

  Une idée à méditer : Evangéliser, c’est d’abord permettre à l’autre de parler et  l’écouter

  Un verset à retenir : « Hors de moi, vous ne pouvez rien faire ! » ( Jn 15, 5)

  Une question à me poser : Comment ma prière s’articule avec ma vie « active » ?

37- la logique de la charité

« C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres qu’on vous reconnaîtra pour mes disciples. » (Jn 13, 35).

« “Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !” Alors les justes lui répondront : “Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ?- tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?” Et le Roi leur répondra : “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.” » (Mt 25,34-40)

« Vous le savez : les chefs des nations les commandent en maîtres, et les grands font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne devra pas en être ainsi : celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur ; et celui qui veut être parmi vous le premier sera votre esclave. Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. » (Mt 20,25-28)

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime » (Jn 15, 13)

 « Je trouve ma joie dans les souffrances que j’endure pour vous… » (Col 1, 24)

  Une idée à méditer : Evangéliser c’est servir

  Un verset à retenir : « C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres qu’on vous reconnaîtra pour mes disciples. » (Jn 13, 35)

  Une question à me poser : Vers quel « petit » le Seigneur m’invite-t-il à me tourner ?

38 - la logique de l’Esprit Saint

« L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a consacré par l’onction, pour porter la bonne nouvelle aux pauvres. Il m’a envoyé annoncer aux captifs la délivrance et aux aveugles le retour à la vue, renvoyer en liberté les opprimés… » (Lc 4, 18)

« À cette heure même, il tressaillit de joie sous l’action de l’Esprit Saint et il dit : “Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits. Oui, Père, car tel a été ton bon plaisir.” » (Lc 10, 21)

« Lorsqu’on vous conduira devant les synagogues, les magistrats et les autorités, ne cherchez pas avec inquiétude comment vous défendre ou que dire, car le Saint Esprit vous enseignera à cette heure même ce qu’il faut dire. » (Lc 12, 11-12)

« Il n’y aura jamais d’évangélisation possible sans l’action de l’Esprit Saint. […] On peut dire que l’Esprit Saint est l’agent principal de l’évangélisation : c’est lui qui pousse chacun à annoncer l’Evangile et c’est lui qui dans le tréfonds des consciences fait accepter et comprendre la Parole du salut. Mais l’on peut dire également qu’il est le terme de l’évangélisation : lui seul suscite la nouvelle création, l’humanité nouvelle à laquelle l’évangélisation doit aboutir, avec l’unité dans la variété que l’évangélisation voudrait provoquer dans la communauté chrétienne. À travers lui l’Evangile pénètre au cœur du monde car c’est lui qui fait discerner les signes des temps — signes de Dieu — que l’évangélisation découvre et met en valeur à l’intérieur de l’histoire. » (Paul VI - Evangelii Nuntiandi §75)

« … Ne vous inquiétez pas de savoir comment parler ou que dire : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là, car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. » (Mt 10, 19-20)

  Une idée à méditer : Je suis habité par la présence de l’Esprit Saint

  Un verset à retenir : « L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a consacré par l’onction, pour porter la bonne nouvelle aux pauvres »

  Une question à me poser : Vers qui l’Esprit Saint veut-il m’envoyer aujourd'hui et pour quoi faire ?

39  - L’essentiel, c’est demain !